Après avoir exposé en résumé les avantages principaux des batteries Lithium, passons maintenant à la préparation de mon installation.

Emplacement:

Un des inconvénient des batteries au lithium est qu’elles ne peuvent être chargées que entre sous 0°-5° et 45°c (pas de souci pour la décharge)… Elles peuvent être chargés sous zéro degré mais uniquement à certaines conditions (charge très lente, 0.02C). Bien sur il ne faut pas s’inquiéter, le BMS (Battery Management System/gestion de batterie) se charge de cela et le système Victron intègre déjà toutes les sécurités.

Sachant cela, il faut donc trouver un emplacement à l’intérieur de votre van, camping-car, cellule, si vous comptez voyager dans des pays froids ou très chauds. Le cas d’installation le plus courant, dans un Van, permet généralement de s’affranchir de ce problème car quand la batterie est utilisée, c’est à température « humaine », qui convient parfaitement aux batteries.

Dans mon cas, voici la place que j’avais à disposition, place prévue pour une batterie classique, sans électronique. Je devais y placer la batterie et toute l’électronique de contrôle. Ca tombe bien les batteries Lithium sont compactes et le module de gestion est également relativement compact. J’ai donc ici la place pour 100Ah Lithium, dont 80Ah utilisable, dans ce même espace, avec une batterie AGM, j’aurais +- 40/50Ah utilisables.

Une fois terminé, voici à quoi cela ressemblera… ça a l’air compliqué, mais c’est très simple au final, vous verrez 🙂

Ci-dessous, le fusible général, le BMS, le Shunt du contrôleur de batterie et le relais de puissance pour mon boiler électrique.

ci-dessous, le tableau électrique de ma cellule, le contrôleur de batterie, le BMV 712 (appareil rond en haut à gauche) permet de visualiser l’état de la batterie, sa charge, sa décharge, l’estimation du temps de charge/décharge restant etc. L’application smartphone permet de connaitre l’état de sa batterie d’un simple coup d’œil.

Et cerise sur le gateau, la batterie et le BMV sont interrogeables et configurables en bluetooth via votre smartphone… très utile, on verra par la suite comment configurer tout ça.


En résumé, nous avons donc maintenant choisi l’emplacement de la batterie, et des principaux composants nécessaires.

Schéma électrique et composants indispensables

Voici ci dessous le schéma de base d’une installation lithium. Tout ce dont vous avez besoin pour profiter de tous les avantages de ces batteries en toute sécurité, c’est une batterie SmartLithium et un BMS 12/200.

Une différence importante à mentionner par rapport à une installation classique (AGM), c’est que ici le BMS travaille sur les pôles NEGATIFS pour contrôler la charge et la décharge de la batterie.

Les câbles « battery control » sont fournis connectés à la batterie et se branchent facilement. Si vous avez plusieurs batteries, il suffit de chaîner les batteries ensembles à l’aide de ces câbles, et un seul BMS suffit.

Ce BMS 12/200 rassemble beaucoup de choses:

  • Les fusibles principaux de l’installation
  • La taille de ces fusibles permettent également de réguler le courant de charge. un fusible de 60A va réguler le courant à max 40A par exemple. Ce fusibles peuvent aller de 15A à 100A. Cela permet par exemple de facilement réguler le courant à une valeur raisonnable affin de ne pas surcharger l’alternateur de la voiture.
  • Le BMS sert également « isoler » les circuits de manière à éviter que les batteries ne puissent interférer entre elles et se décharger l’une dans l’autre.
  • Les contacts « remote » permettent d’activer/désactiver l’ensemble à distance.

Voici donc véritablement tout ce dont vous avez besoin pour profiter des batteries au lithium, ce BMS 12-200, la batterie et quelques câbles… tout le reste que vous verrez plus loin n’est que « du luxe ».

Composants optionnels

Personnellement, j’ai rajouté à ce schéma de base un BMV 712, c’est un petit appareil très bien conçu qui permet de surveiller visuellement l’état de la batterie, de sa charge et de sa décharge. Le BMV 712 est fourni avec un shunt (que vous pouvez voir sur les photos ci-dessus) et voici son schéma de câblage.

Le dernier appareil de mon installation, est un battery protect de 100A que j’ai utilisé pour contrôler la chauffe de mon boiler électrique. En effet, avec le BMV 712, il est possible de définir des plages de « puissance » de la batterie et de n’activer la chauffe du boiler quand dans certaines conditions. Dans mon cas, j’active le boiler une fois que j’ai atteint 70% de charge… l’eau chaude n’étant pas prioritaire, je m’assure ainsi d’avoir toujours assez d’électricité et de ne pas vider la batterie pour chauffer de l’eau. C’est très pratique et rassurant ! Voici le schéma de câblage du battery protect. Je n’utilise que le contact « remote » qui est connecté au BMV 712.

Schémas complet

Et voici le schéma électrique final de mon installation. En plus des éléments mentionnés ci-dessus, vous remarquerez quelques ajouts spécifiques à l’installation de mon camping car. En effet, il y avait une deuxième batterie « auxiliaire » qui était installée sous le capot moteur et que j’ai conservée. Il y a aussi l’ajout du contrôleur solaire (un Victron MPPT 100-20), des panneaux solaires et d’un tableau de fusible à l’avant du véhicule. Je détaillerai ces choix plus tard.

Ce schéma peut impressionner un peu, mais c’est un schéma complet de toute mon installation et quelques ajouts réalisés par la suite (boiler, solaire, etc.)

Je me répète, mais pour avoir une installation fonctionnelle, il suffit de raccorder un BMS 12/200 et une batterie Smart Lithium.

Dans le prochain article, je parlerai du câblage, des outils nécessaires et de quelques astuces.

Liens vers les produits sur le site amazon.de ils sont parfois moins chers que sur amazon.fr:

Pour la suite: Installation de batterie Smart Lithium Victron dans un camping car (Part3)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr French
X